Texte à méditer :  « Il y a bien des manières de ne pas réussir, mais la plus sûre est de ne jamais prendre de risques. » Benjamin Francklin
  
Benjamin Francklin
Votre compte

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
45LmgE
Recopier le code :


  175560 visiteurs
  1 visiteur en ligne

  Nombre de membres 2085 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Nous contacter
COURS EPS / Master 1

AUEC

UE3 : Recherche

COURS EPS / Master 2

MOBILISER LES ELEVES

séance 1 : Comment enseigner l'EPS ?

Le DIAPORAMA SUPPORT

Le diaporama support du cours au format PDF (téléchargeable ici)


Pour comprendre ce qu'est l'EPS, interrogeons le concept d'éducation :

- La démocratie passe par la pédagogie"la démocratie est assignée à faire de l'éducation sa priorité" (Ph. Meirieu-2016)

Dans l'actu (image à cliquer) : 

couv_SH.jpg        Capture.JPG

Pour aller plus loin ...

Qu'est-ce que le développement selon Vygotski ? http://ressources.emf.free.fr/pagesweb/seance_1_EPS/dvpt_app-vygotski.pdf

Qu'est-ce que l'éducation selon Meirieu ? http://ressources.emf.free.fr/pagesweb/seance_1_EPS/d%c3%a9f-education.pdf

Pour la prochaine séance

- préparation du chevalet de présentation personnalisé (suivre la consigne visuelle ci-dessous, en prenant une feuille blanche format A4 et en écrivant votre prénom avec un feutre foncé et en capitales d'imprimerie). Ne pas oublier de préparer votre poste de travail en arrivant en cours, dont ce chevalet !


- à maîtriser "par coeur" :

1) contenu balisé dans le diaporama par un liseret rouge à gauche des slides.

2) définition des concepts suivants à archiver dans un outil personnel de type répertoire :développement, éducation, apprentissage, finalités (des définitions référencées sont disponibles gratuitement sur les deux sites suivants : ressources.emf.free.fr et conation.fr ; des dictionnaires pédagogiques sont disponibles à la BU)

- Votre tenue d'oral... et tout ce que vous estimerez pertinent en terme de préparation pour une telle épreuve (coiffure, accessoires, matériel à disposition, attitude).

La citation du jour : 

« La fonction première d'une société est d'éduquer, c'est-à-dire de faire prendre conscience à chacun qu'il peut se choisir un destin et s'efforcer de le réaliser [...] Il ne s'agit pas de fabriquer des hommes tous conformes à un modèle, ayant tous appris les mêmes réponses, mais des personnes capables de formuler de nouvelles questions. » Albert Jacquard in "Abécédaire de l'ambiguïté "- éd. Point Virgule inédit

EN BONUS, pour vous ou à partager avec les profs de terrain pendant vos stages : Quelques nomogrammes à télécharger (format.doc pour pouvoir les transformer)

Glossaire

attitude

« Ce sont des systèmes de valeurs, permettant aux individus de se repérer dans leur environnement physique et social, et d’y développer des actions efficaces. » THOMAS et ALAPHILIPPE « Les attitudes. » 1983.



« Une attitude est une prédisposition à réagir de façon défavorable ou favorable envers un objet donné. Elle constitue une structure interne relativement stable et durable, toujours orientée vers un objet, et s’exprimant au travers d' évaluations (perceptions, opinions), de sentiments (affects, émotions), de conations (intention, désirs) et d'actions (comportements manifestes). Comme l'habileté. l'attitude est une construction hypothétique, inobservable au-delà de ses manifestations verbales ou comportementales (Thomas et Alaphilippe, 1983). La modification des attitudes est une problématique centrale en psychologie sociale. Divers auteurs ont recherché les principes d'efficacité de diverses méthodes, telles que la persuasion, l'autorité, etc. D'une manière générale, les psycho sociologues tendent à montrer que la manière la plus efficace de modifier l'attitude consiste à modifier dans un premier temps le comportement, le changement d'attitude intervenant par la suite comme une justification a posteriori du nouveau comportement adopté. Festinger (1957) analyse ce processus dans le cadre de la théorie de la dissonance cognitive*. Ainsi pour Brouillet et al. (1990), « pour amener une personne à changer d’attitude, il n'est pas nécessaire de lui administrer, à forte dose, des informations nouvelles. Il serait certainement plus efficace de l'amener à prendre une part active dans des réflexions, des rôles ou des pratiques qui feraient naître une certaine dissonance ». Le changement d'attitude a pour fonction de réduire la dissonance induite par l'adoption de nouveaux types de comportement. Les fondements de l'attitude apparaissent relativement imperméables à la rationalité consciente. C'est ce qui explique en partie la résistance de l'attitude à la persuasion. » Delignières et Duret, 1995

 

SOURCES

 

*      Lexique thématique, Delignières et Duret, 1995, Vigot

*      Les attitudes, Thomas et Alaphilippe, 1983, PUF

*      Théorie de la dissonance cognitive, Festinger,1957

*      Education à la sécurité dans la pratique des activités physiques et sportives, Brouillet et al., 1990

comprendre

"Comprendre, cela consiste à saisir la place qu'occupe une idée ou un fait dans une structure de savoir plus vaste. Lorsque nous comprenons quelque chose, nous le comprenons comme faisant partie d'un cadre conceptuel ou d'une théorie plus large."

Jérôme Bruner, L'éducation, entrée dans la culture, 1996, p.8

Comprendre (en lecture), c'est fabriquer une représentation mentale cohérente (d'un texte)

ANDRÉ TRICOT

http://www.cndp.fr/ecolenumerique/tous-les-numeros/focus/la-lecture-sur-support-numerique/toutes-les-videos-de-andre-tricot/article/chapitre-2-realise-t-on-de-nouvelles-taches-de-lecture-avec-les-supports-numeriques.html

concept

Un concept - une pensée abstraite- est donc une structure qui réunit trois éléments :

- le mot qui le désigne (l'étiquette)

- les attributs qui l'identifient (les éléments de définition)

- Une pluralité de cas auxquels les attributs s'appliquent (les exemples)

Nos interprétations subjectives, nos conceptions d'un phénomène peuvent être justes ou fausses, par rapport à un savoir scientifique ; elles se transforment, évoluent au fil d'expériences et d'interrogations, mais elles restent nos conceptions personnelles. En revanches, les "conceptions" reconnues par une communauté scientifique à une époque donnée constituent nos connaissances scientifiques. Plus stables, elles peuvent cependant également évoluer et se modifier.

Britt-Mari Barth, Elève chercheur (2013), enseignant médiateur - Donner du sens au savoir

"Chaque concept possède des représentations particulières — on peut identifier des régimes démocratiques, des bidonvilles ou des carrés particuliers —, mais le carré, la démocratie ou le bidonville en tant que tels n'existent pas dans la réalité. Autrement dit, on ne peut cerner un concept qu'à travers des représentations particulières. Sur un plan pédagogique, plus on présente à l'apprenant des représentations divergentes du concept, plus on lui permet d'explorer les limites du concept et mieux celui-ci peut être appréhendé dans tous ses aspects. 
Par exemple, si un carré était toujours présenté posant sur un côté, la per-sonne qui acquiert le concept de carré ne reconnaîtrait pas comme carré un carré posé sur une pointe. 


Concept et notion : Dans le langage commun, on confond souvent le concept et la notion. Si ce sont des termes proches, ils présentent néanmoins des différences : la notion est de l'ordre de la perception, le concept de l'ordre de l'abstraction, comme le met en évidence Duplessis (2007), à partir d'un exemple simple et très didactique : «La notion recouvre une idée plutôt vague, aux contours généralement imprécis et donc communément admise. La notion d'arbre, par exemple, est suffisamment partagée pour que tout le monde s'accorde et se comprenne. Un enfant peut construire très tôt cette notion. Il désignera du mot arbre aussi bien un chêne, un peuplier ou un palmier sans qu'il soit contrarié. Mais là s'arrête l'empire de la notion. Dès qu'il s'agira, non plus de percevoir, mais de concevoir avec précision ce que recouvre l'idée d'arbre, il faudra bien lister ses caractéristiques et discriminer, à partir de celles-ci, ce qui ressortit précisément à cette idée. Au regard du botaniste, par exemple, un palmier (famille des Aracacées) ne saurait être un arbre, puisqu'il ne possède pas un tronc, mais une tige non ramifiée appelée stipe, que son « bois » ne possède pas du cambium nécessaire pour assurer sa croissance en largeur, qu'il ne possède pas de branches mais des palmes ne se subdivisant pas, etc. Ainsi la différence entre la notion, qui est un donné, un perçu, et un concept, qui est un construit, un conçu, tient de l'analyse scientifique de ses caractéristiques. » (Duplessis, 2007, p. 1) "

Xavier Roegiers (2010), La pédagogie de l'intégration, p.185 (édition 2013)

consigne

énonciation de la tâche et autre information utile à la mobilisation (aspects organisationnels par exemple). La formulation doit être adaptée, les ressources et contraintes définies.

développement

"Evolution structurale et fonctionnelle d'un système" (Lexique thématique des STAPS, 1995, p.109)

"Grandir, s'épanouir, évoluer sous l'action des lois naturelles de la vie en passant par différentes phases (chez l'homme, par l'enfance et l'adolescence) jusqu'à un stade définitif de croissance." (CNRTL : centre national de ressources textuelles et linguistiques)

==>  Fait référence aux transformations d'un organisme (physiologiques, psychiques, cognitives et affectives), de la naissance à la mort.

phylogénèse : développement de l'espèce / ontogénèse : développement de l'individu

C'est une constatation empirique, souvent vérifiée et indiscutable, que l'apprentissage est en relation avec le niveau de développement de l'enfant. Il n'est pas du tout nécessaire de fournir une preuve pour démontrer qu'on ne peut commencer à enseigner la lecture et l'écriture qu'à un âge déterminé, que l'enfant n'est en mesure d'apprendre l'algèbre qu'à un certain âge aussi. Nous pouvons donc tranquillement prendre comme point de départ le fait fondamental et incontestable qu'il existe une relation entre un niveau donné de développement et la capacité potentielle d'apprentissage (...) La différence entre le niveau de résolution de problèmes sous la direction et avec l'aide d'adultes et celui atteint seul définit la zone proximale du développement (Ce texte a été publié dans l’ouvrage coordonné par Bernard Schneuwly et Jean-Paul Bronckart, Vygotsky aujourd’hui, Textes de base en psychologie, Delachaux et Niestlé, Neuchâtel et Paris, 1990 (pages 95 à 117). Il a été rédigé par Vygotsky entre 1933 et 1934, publié en russe en 1935)                                      

éducation

« Ce qui fonde l’acte d’éducation, c’est bien l’accompagnement du sujet confronté à des alternatives dans un environnement donné. L’éducation fournit les clés au sujet de la relation entre les décisions et leurs conséquences en contexte. Sa responsabilité est, à cette condition, progressivement reconnue dans la mesure où celui-ci oriente et contrôle ses conduites. L’individu n’est alors plus considéré (…) comme un organisme à étudier, mais bien comme un sujet, c’est-à-dire un individu singulier, évoluant dans un environnement culturel significatif, effectuant des choix potentiellement porteurs de sens et d’intentions. » (Thèse G.Delboé, 2018)

"Relation dissymétrique, nécessaire et provisoire, visant à l'émergence d'un sujet."

PH.Meirieu, 

Philippe Meirieu, Praxis pédagogique et pensée de la pédagogie, Revue Française de Pédagogie, n° 120, juillet-août-septembre 1997, 25-37 

==> article à lire pour l'explicitation de cette définition : http://ife.ens-lyon.fr/publications/edition-electronique/revue-francaise-de-pedagogie/INRP_RF120_3.pdf



Une éducation authentique est donc un exercice raisonné de l'influence, mais d'une influence qui accepte sa mise en échec permanente, et qui accepte que, dans cette mise en échec, l'autre naisse, apprenne et grandisse.

http://www.meirieu.com/COURS/pedagogieetcontradictions.pdf

éduquer

« On a prétendu qu’éduquer venait du latin educere, « faire sortir », « mettre dehors ». C’est inexact. Le terme vient d’un autre verbe, educare, qui signifie élever des animaux ou des plantes et, par extension, avoir soin des enfants (…) On ne peut pas non plus s’en tenir à l’histoire du terme. En français du XIXème siècle, éducation a surtout le sens de savoir-vivre (…) En anglais, an educated person est quelqu’un d’instruit. Chacun admettra pourtant que l’éducation signifie autre chose que le dressage de l’homme du monde ou que la production de diplômés (…) L’éducation, dans tous les domaines, de la naissance jusqu’au dernier jour, c’est d’apprendre à être homme. Et l’éducation familiale, l’enseignement, les formations sont autant de parties de cet « apprendre ». Si donc on veut définir l’éducation, il faut réfléchir sur le mot « homme »   ». 

O.REBOUL, La philosophie de l’éducation, PUF, 1989
------------------------------------------------------------------------------------------------------

« l'action exercée par les générations adultes sur celles qui ne sont pas encore mûres pour la vie sociale. Elle a pour objet de susciter et de développer chez l'enfant un certain nombre d'états physiques, intellectuels et moraux que réclament de lui et la société politique dans son ensemble et le milieu spécial auquel il est particulièrement destiné » (Durkheim, éducation et sociologie, PUF, Paris, 1973)
Éduquer, « C’est adapter l’individu au milieu social adulte (…) Donc, deux termes dans la relation que constitue l’éducation : d’une part l’individu en croissance ; de l’autre, les valeurs sociales, intellectuelles et morales auxquelles l’éducateur est chargé de l’initier. » (Piaget, Psychologie et pédagogie, 1965, p.185)
« Si nous le comparons au concept de pédagogie (facilitation des apprentissages), le concept d’éducation, saturé de valeurs, est plus large. » (Raynal et Rieunier, Pédagogie, dictionnaire des concepts clés, 1997, p.189)

 

pédagogie

La pédagogie permet de penser la question du « passage à l’acte » en éducation, dans l’aller-retour interrogatif entre les fins et les moyens. Elle s’efforce, comme le dit encore Daniel Hameline, de « parcourir la chaîne des finalités aux pratiques obstinément et dans les deux sens ».

la pédagogie articule, en des configurations qui sont toujours quelque peu précaires, trois dimensions hétérogènes : la dimension axiologique , celle des fins, la dimension scientifique , qui fournit un étayage théorique, et la dimension praxéologique , qui permet de passer à l'acte.

schema_pedagogie.PNG

Pour aller plus loin :

 http://education.francetv.fr/parents/scolarite/video/philippe-meirieu-les-fondamentaux

https://questionsvives.revues.org/237 (pointu et très pertinent !)

Voir aussi cet article d'Etienne Vellas

http://www.gfen.asso.fr/images/documents/publications/dialogue/supl_dial_141/pour_parler_clair_d_finir_la_p_dagogie.pdf


Date de création : 13/11/2016 - 18:49
Catégorie : COURS EPS / Master 1 - Ressource par ressource
Page lue 8101 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Editorial

L'hétérogénéité / l'évaluation

prof_heureux.jpg vidéo brevet (à cliquer)

10 ressources à maîtriser, à mobiliser, à combiner, pour réussir les examens, le CRPE et ses premiers cours en EPS

la pédagogie l'évaluation

Un dispositif pour former et se former

Ressource 1

La structuration de l'exposé

(réservé aux étudiants du site de Douai)

Ressource 2

La communication avec le jury

(réservé aux étudiants du site de Douai)

Ressource 3

Les comportements moteurs

Ressource 4

Les conduites

Ressource 5

La discipline EPS

Ressource 6

Les didactiques des APSA

Ressource 7

Les dispositifs pédagogiques

Ressource 8

Ingénierie pédagogique

Ressource 9

L'éducation à la santé

Ressource 10

Introduire et conclure l'exposé

(réservé aux étudiants du site de Douai)

Le "référentiel des ressources"

Et.... Le dictionnaire pédagogique

--------------------------------

Mobiliser les élèves... Pourquoi ? Comment ?

Notre site dédié : conation.fr

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Préparer l'oral d'EPS du CRPE

Concours de Recrutement des Professeurs des Écoles

en 20 séances

------------------------------------------------------------------------

Pour suivre mes activités liées à la recherche :

http://conation.fr

Vous êtes ici :   Accueil » séance 1